Un Code de l’environnement pour tous

Perle de France dans le Pacifique Sud, notre Calédonie est une merveille.

Une barrière de corail longue de 1 600 km de récifs, 3 900 km² de forêts humides, 120 km² de forêt sèche, 359 km² de mangroves, la Nouvelle-Calédonie est un réservoir de biodiversité inestimable avec un taux d’endémisme record, avoisinant les 99% dans certains parcs provinciaux.

C’est cette nature que nous voulons et que nous devons léguer à nos enfants et aux générations futures, en la valorisant tout en la protégeant.

Pour le faire, la province Sud s’est dotée d’une réglementation qui lui permet de protéger les écosystèmes ainsi que les modes de vie qui en découlent : le Code de l’environnement.
Lourd de textes peu ou mal compris, dense en procédures administratives complexes, nous avons aujourd’hui l’impérieuse nécessité de le dépoussiérer, afin qu’il réponde au mieux aux attentes de tous et pour que chacun puisse concilier ses habitudes de vie avec la préservation de notre biodiversité.

A chacune de mes réunions publiques dans les communes du Sud, vous me proposez de moderniser le Code de l’environnement : tantôt pour assouplir certains dispositifs devenus obsolètes, tantôt pour combler certaines lacunes. Mais toujours pour en simplifier la compréhension.

Grâce à ce site explicatif et participatif, je vous propose que nous partagions ce retour d’expériences sur des sujets comme la pêche, le boisement, les déchets, la chasse et la gestion de la ressource en eau…

Avec votre participation, notre Province veut agir pour l’avenir et souhaite l’adhésion de tous à son futur Code : exemplaire au plan environnemental, tout en continuant à faire perdurer nos traditions et nos valeurs.

Maintenant à vous de vous exprimer.

Sonia BACKES